Loading

La Place aux Fleurs

Cette place est née au XIXe siècle par la destruction de maisons bordant l'ancienne voie romaine, le long de laquelle la ville s'est développée aux XIIe et XIIIe siècles.

Vers 1850, l'installation d'un marché aux fleurs donne son nom à l'espace nouvellement dégagé.

La place occupe, ce qui constituait à partir de 1426 le toit de la grande boucherie, bâtiment en pierre servant de marché à la viande, installé par le duc Philippe le Bon, en contrebas de la rue des Arènes.

La proximité de l'hôpital, de l'université et de la tour de ville -centre du pouvoir municipal- situés au bas de l'actuel rue Mont-Roland, puis, au XVIIe siècle, le voisinage du collège des Jésuites et de la première mairie installée au n°28, font de ce secteur un carrefour commerçant très animé.

Deux œuvres ornent aujourd'hui la place, l'Enfant de la fontaine, copie d'une sculpture de François-Marie Rosset conservée au Musée des Beaux-Arts (1805) et le groupe des Commères de Jens Boettcher, commandé par la ville en 1982. L'œuvre, qui suscite la curiosité des passants, rend un hommage discret à Jacques Duhamel dont la maison s'élevait au n°20. Ministre des affaires culturelles de 1971 à 1973, il défend l'accès de tous à la culture, par l'insertion de l'art au sein de la société. Maire de Dole de 1968 à 1976, il favorise la création du secteur sauvegardé et œuvre à la rénovation et à la revitalisation du centre historique.

Nb de visiteurs:5357
Nb de visiteurs aujourd'hui: 1
Nb de connectés:1