Loading

Le jardin des Chevannes

L'ancienne île du Visenel, sur laquelle est aménagé ce jardin, s'étend entre le canal des Tanneurs, ancien canal des Moulins, et le canal du Rhône au Rhin, ancien fossé du rempart élevé au XVIe siècle.

Couverte de prés au Moyen-Age, cette langue de terre qui longe la courtine jusqu'aux bords du pont du Prélot est cédée par la Ville à la confrérie des chevaliers de l'Arc en 1584 pour y établir leur jeu.

Après la Conquête française (1674), l'endroit conserve sa fonction de terrain d'entraînement tout en devenant un lieu de villégiature et de culture maraîchère.

Le pavillon des archers est élevé au milieu de la parcelle en 1713. Sa façade arrière encadrée de hauts murs, délimite à partir de 1746 le jardin des Orphelins, mis à disposition de l'institution charitable voisine installée de l'autre côté du canal.

Cette portion du Prélot, bientôt reliée à la Maison des orphelins par le pont de pierre toujours en place, est aujourd'hui un espace public planté d'arbres remarquables et depuis 1998, de plantes médicinales.

Le nom "jardin des Chevannes" date de cet aménagement récent. Le mot "chevannes" figurait dans le nom de la rue desservant le quartier du XIIIe au XIXe siècle, l'actuelle rue Pasteur.

Il est à mettre en relation avec le chanvre, cultivé dans ce secteur de la ville dès le Moyen-Age et utilisé pour la fabrication de cordes et de toiles. .

Nb de visiteurs:5357
Nb de visiteurs aujourd'hui: 1
Nb de connectés:1